Actualités du programme SIA : automne 2017

SIA SYSLAT Horizon 2020 — Lettre d’information automne 2017

L’automne 2017 a été l’occasion de poursuivre les différents projets entamés en début d’année et de mettre en route un certain nombre de travaux, dont certains ont été achevés en fin d’année. Ces dossiers ont concerné le SIA Syslat dans son ensemble, le logiciel Syslat-Terminal, la création d’une interface dédiée à l’enregistrement de terrain, le module funéraire, le programme Pégase, et le Dicocer.

SIA Syslat

Concernant le SIA plusieurs projets ont pu être avancés, relancés ou achevés.

Un site internet et un nouveau forum des utilisateurs

Un nouveau site internet concernant le SIA Syslat a été mis en ligne début décembre. Ce site est destiné à centraliser les informations concernant le SIA, afin de mieux présenter la suite logicielle et de fournir une aide aux utilisateurs. C’est désormais à partir de cette adresse que l’on pourra trouver les liens de téléchargement des logiciels.

http://www.syslat.fr

Le site propose ainsi une présentation succincte du SIA et de la suite logicielle Syslat. En outre, il contient un onglet documentation destinée à rassembler un ensemble de données destinées à fournir une aide aux utilisateurs : Aide en ligne, Trucs et Astuces, tutoriels vidéo, etc. Cet onglet évolutif sera complété et amélioré dans le courant de l’année 2018.

En complètement, un nouveau forum des utilisateurs vient remplacer l’ancien. Cet espace offre des fonctionnalités adaptées à l’échange et au retour d’expérience. Il devrait notamment permettre de dynamiser la communauté des utilisateurs et de faciliter les retours d’utilisation.

http://forum.syslat.fr

Toujours dans le but d’améliorer et centraliser les échanges avec les utilisateurs, plusieurs adresses mail ont été mises en place :

Contact : pour centraliser les demandes concernant le SIA

Webmaster : Information et demandes à propos du site internet

Forum : concernant exclusivement les demandes liées au forum et à son fonctionnement

En parallèle, une réflexion est actuellement menée pour fournir un nouveau visuel au SIA. Plusieurs idées de logos ont commencé à être dessinées dans le but de fournir de nouveaux visuels à l’ensemble du SIA (logiciels, site, dicocer, etc.). Ils seront présentés et discutés lors de la réunion du comité de pilotage qui aura lieu dans le courant du mois d’avril.

Syslat-Terminal

Compatibilité Linux

En plus des mises à jour mineures, le logiciel continue d’évoluer. Depuis la version 5.1, Syslat-Terminal est compatible avec plusieurs distributions courantes de Linux, grâce à une collaboration entre Michel Py (CNRS) et Yoann Pascal (Inrap), renforçant l’aspect multi-plateforme de Syslat-Terminal.

Fiche CARPO

Fin décembre une réflexion a été reprise avec Nuria Rovira (Univ. Paul Valéry / Montpellier 3) et Natalia Alonso (Univ. de Lleida, Catalogne) concernant la fiche CARPO et qui poursuit les travaux réalisés précédemment. Outre la correction d’une série de bogues, livrée dans la version de 5.1.13 de Syslat-Terminal, elle devrait mener à apporter quelques améliorations concernant ce fichier : saisie des taxons, améliorations des bibliothèques, etc.

Multilingue

Le volet concernant la traduction de l’interface du logiciel a également été repris. Une grande partie des intitulés de champs des fichiers de terrain a été traduite en catalan et les traductions en castillan ont été revues et complétées. En outre, l’interface traduite commence à être étendue à l’ensemble du logiciel avec notamment la possibilité d’éditer les données suivant la langue réglée (tableau, synthèse, édition, etc).

Ce travail se poursuivra dans les prochains mois pour d’autres langues, avec en premier lieu l’anglais, et la traduction de l’essentiel de l’interface (boutons, palettes, barre de menu) et de l’aide en ligne.

Une interface de saisie pour l’enregistrement de terrain

Une réunion de travail s’est tenue mi-novembre avec quelques intervenants de l’Inrap concernant l’ergonomie de Syslat et notamment des interfaces liées à l’enregistrement de terrain. Cette réunion a été l’occasion de faire un point sur l’interface de saisie des fiches de terrain.

Suivant les conclusions de cette réunion, il a été décidé de réfléchir à la création d’une nouvelle interface de saisie plus rapide et optimisée. Cette interface justifie la création d’un nouvel outil exclusivement réservé à l’enregistrement des données de terrain, en complément de Syslat-Terminal. Il est convenu que ce nouveau logiciel soit adapté aux supports mobiles de façon à pouvoir être utilisé sur le terrain. Afin d’optimiser la saisie, le logiciel pourrait également guider davantage l’utilisateur pendant l’enregistrement suivant des schémas logiques et proposer une personnalisation des champs à afficher pendant la saisie.

Début janvier, une première version ß a été conçue en collaboration avec Michel Py. Yoann Pascal et Isabelle Daveau de l’Inrap se sont proposés pour tester cette nouvelle interface.

Module funéraire

Les tests sur le terrain ont démarré en fin d’année, sous la forme de fiches papiers issues du module funéraire élaboré pour Syslat, utilisées par Valérie Bel (Inrap) sur une opération préventive à Narbonne. Le développement informatique est en cours par Hakima Manseri (CNRS).

Pegase

Dans le cadre du programme SIA – Horizon 2020, la mise en place du projet Pégase est destinée au développement et à la pérennisation d’un dictionnaire en ligne de la faune. L’ostéothèque en cours d’élaboration correspond à un catalogue, le Dicos, reprenant la collection ostéologique de comparaison constituée au sein de l’UMR 5140 – Archéologie des Sociétés Méditerranéennes.

Un billet de présentation de ce volet du projet a été posté sur le carnet de recherche du programme début novembre (https://syslat.hypotheses.org/508).

L’objectif est de mettre à disposition de la communauté scientifique un outil de recherche, conçu comme un référentiel ostéologique de comparaison, destiné tout particulièrement aux archéozoologues, mais également aux paléontologues, anthropologues et archéologues. Ce dictionnaire comprend actuellement 170 espèces animales, incluant les mammifères terrestres, les oiseaux, les reptiles et les poissons.

Le Dicos est par ailleurs intégré à Syslat-Terminal et les fiches associées sont directement consultables depuis le logiciel d’enregistrement et de gestion des données de fouilles. Au-delà de la volonté de diffusion de l’ostéothèque et de la mise à disposition à distance d’une collection ostéologique de comparaison, le dictionnaire a également été conçu pour fonctionner en adéquation avec le module OS, dédié à l’enregistrement, os par os, de la faune d’un site.

Actuellement, les fiches signalétiques du Dicos sont consultables depuis le logiciel Syslat-Terminal, avant la création d’un site Web dédié au projet Pégase. Les utilisateurs auront alors un libre accès au Dicos et pourront utiliser cet outil de comparaison en le consultant ou en extrayant des données de type image ou données ostéométriques.

Dicocer

Depuis l’été plusieurs aspects concernant le Dicocer ont été avancés.

En septembre, un état des lieux concernant l’évolution des différentes catégories de céramique a été effectué depuis le Dicocer 1, jusqu’à la version en ligne actuellement disponible.

Plusieurs catégories de céramique ont ainsi pu être finalisées pour les volets Antiquité et Protohistoire et sont prêtes pour être intégrées au Dicocer en ligne, pour lequel l’interface de saisie est en cours de finalisation. Ces avancées ont pu être effectuées notamment grâce aux travaux menés par Anne-Marie Curé (céramiques de cuisine tournées régionales, communes grecques et étrusques), Guillaume Dupperon (actualisation de la catégorie amphores africaines, en collaboration avec Michel Bonifay du CNRS), Benoît Favennec (bilan analytique des catégories antiques et vérifications/corrections des saisies), Amaury Gilles (céramiques claire B luisante et les communes de la vallée du Rhône) et Pauline Gohier (céramiques glaçurées plombifères et dessins des sigillées sud-gauloises et italiques).

Enfin, une journée d’étude consacrée à la datation des contextes des IIe et IIIe siècles dans le sud-est de la Gaule a été organisée le 28 novembre 2017 par Amaury GILLES (chercheur associé UMR 5140) et Stéphane MAUNÉ (CNRS). Cette journée a visé à dresser un bilan des connaissances en discutant les critères de datation des contextes de référence disponibles. Ce travail doit contribuer à construire une base de réflexion commune dans le cadre de la révision des typo-chronologies entreprise dans le programme Dicocer.

Rédaction Sébastien Munos et Réjane Roure