Actualités du programme SIA : printemps-été 2017

SIA SYSLAT Horizon 2020 — Lettre d’information printemps-été 2017 

L’automne 2016 et le printemps 2017 ont permis de poursuivre les évolutions en cours et de mettre ou remettre en route un certain nombre de projets actés précédemment.

Syslat

Hébergement de Syslat par la TGIR HUMA-NUM 

Depuis le 18 avril 2017, l’ensemble du programme Syslat est hébergé par la TGIR (Très Grande infrastructure de Recherche) HUMA-NUM, dédiée à l’hébergement des données de la recherche en SHS. Ce transfert a été préparé par Hakima Manseri (CNRS), en collaboration avec Michel Py (CNRS). Une nouvelle version, Syslat-Terminal 5, a du être écrite pour cette migration.

Versions mobiles de Syslat 

L’application pour tablettes et téléphones portables s’intitule désormais iSyslatPro ; elles fonctionnent également avec HUMA-NUM. Ces logiciels sont téléchargeables sur l’AppStore et GooglePlay.

Désormais, la « suite Syslat » comprend donc le logiciel Syslat Terminal, sous Windows et MacOSX, et les applications mobiles iSyslatPro.

Développement du module funéraire 

Le présence de Géraldine Sachau-Carcel  a permis de lancer, dès octobre 2016, la conception d’un module funéraire dans Syslat, attendu de longue date ! Cette conception s’est faite en étroite collaboration avec la responsable du projet Syslat (Réjane Roure) et les spécialistes en archéologie funéraire de l’Inrap, rattachés à l’UMR5140-ASM ou de la région : Valérie Bel, Florent Mazière, Jérôme Hernandez, Richard Donat, mais aussi avec Pierre Séjalon pour l’articulation avec les modules de terrain, Hervé Bobhot (CNRS, ASM), et Michel Py. Géraldine Sachau a également travaillé à plusieurs reprises avec Henri Duday (CNRS) et avec les chercheurs de Bordeaux sur ce module funéraire.

Une présentation du logiciel et du module a été faite au mois de juin auprès des intervenants funéraires du centre Jean Bérard, à l’occasion de l’opération en archéologie funéraire de Cumes, dirigée par Priscilla Munzi (Centre Jean Bérard, Naples).

Le module funéraire comprendra 4 fichiers spécifiques, en relation avec toutes les autres fiches de Syslat (US, Fait, ENS, OBJ, MON, etc) :

  • fichier ISOLAT (potentiellement utilisable pour d’autres contextes)
  • fichier INDIVIDU (= fiche spécifique pour les données de l’anthropologie_biologique)
  • fichier FaitFUN (le préfixe utilisé pour le code de fait sera ST (Structure Funéraire) – fichier ENF : ensemble funéraire

Les premiers mois de 2018 verront la finalisation le module et son codage par Hakima Manseri. Le module funéraire de Syslat est testé en novembre lors d’une opération en archéologie funéraire à Narbonne, dirigée par Valérie Bel (Inrap) ;

L’étape suivante sera de proposer une version Beta à tous les utilisateurs qui le souhaitent, pour essayer le module en direct sur plusieurs opérations ; cette proposition sera diffusée largement à l’ensemble de la communauté pour tester le module et l’améliorer.

Fiche CARPO 

L’aide de la fiche CARPO, préparée par Nuria Rovira (Univ. Paul Valéry / Montpellier 3) et Natalia Alonso (Univ. de Lleida, Catalogne), va être actualisée et mise en ligne, quelques problèmes de fonctionnement ont été réglés à cette occasion par Nuria Rovira et Michel Py.

Développement du module pour la vaisselle en verre 

La création du module dédié à la vaisselle en verre a été poursuivie par Stéphanie Raux (Inrap), comprenant deux fiches d’enregistrement (VERRE et TYPOVERRE), associées à un dictionnaire typologique dédié : DICOVERRE et de tous les outils d’exploitation des données. La conception du module et l’élaboration du dictionnaire papier associé seront poursuivis cet automne.

PEGASE (coord. Armelle Gardeisen, CNRS) 

Le dictionnaire-corpus de référence de la faune (projet PEGASE) a poursuivi son développement (plus de 6000 fiches).

Un carnet de recherche pour le projet Labex Syslat

Une mission a été confiée à Nasrine Anwar (contrat AI) pour alimenter le site internet dédié au Dicocer et le présent Carnet de recherche dédié au programme Syslat où sont présentées toutes les avancées du projet Labex . Ce carnet fait aussi désormais partie des carnets référencés par Hypotheses.

DICOCER 

Plusieurs réunions, formelles ou informelles, ont eu lieu pour relancer le projet Dicocer. Pour plus de lisibilité et de facilité de gestion, il a été subdivisé en deux volets selon un découpage chronologique : la Protohistoire et l’Antiquité. Chaque équipe est composée d’un coordinateur et de contributeurs, issus des institutions partenaires, par thème et/ou par région.

Comité de pilotage scientifique et technique du Dicocer 

Coordination du programme technologique Syslat Horizon 2020 – SIA 

Réjane Roure, Maître de Conférences en Archéologie, Université Paul-Valéry – Montpellier 3, UMR 5140 Archéologie des Sociétés Méditerranéennes

Responsable du développement informatique 

Hakima Manseri, Ingénieur d’Etude, CNRS, UMR 5140 Archéologie des Sociétés Méditerranéennes

Pilotage de l’équipe « Protohistoire » 

Éric Gailledrat, Directeur de Recherche, CNRS, UMR 5140 Archéologie des Sociétés Méditerranéennes

Pilotage de l’équipe « Antiquité » 

Corinne Sanchez, Chargée de Recherche, CNRS, UMR 5140 Archéologie des Sociétés Méditerranéennes

Conseil scientifique et technique 

Michel Py, Directeur de Recherche honoraire au CNRS, associé à l’UMR 5140 Archéologie des Sociétés Méditerranéennes

En fonction des projets soumis au comité de pilotage, il sera éventuellement fait appel à des personnalités scientifiques pour l’expertise des propositions et le suivi des projets.